Hommes - Femmes

  • Avant ma transformation, je n'ai jamais été attirée par les hommes. Pendant ma transformation, je n'ai eu que quelques brefs contacts sans rapports pour tester ma féminité. Même après mon opération de changement de sexe, j'imaginais toujours n'être attirée que par les femmes. C'est parce que mon traitement hormonal n'avait pas encore déployé tous ses effets !
     
  • Près de trois ans après mon opération, je découvre que le traitement hormonal agit également sur le psychisme. Je deviens de plus en plus femme. Et que se passe-t-il ?
    Je constate que mon attirance pour les femmes diminue et que j'ai de plus en plus envie d'un homme. Il s'agit en même temps d'une envie physique, psychique et affective. Je me sens maintenant prête à avoir une relation intense avec un homme. J'ai besoin d'aimer et d'être aimée, de me sentir protégée dans les bras d'un homme.
     
  • Je suis tombée follement amoureuse d'un homme connu sur Internet. Un rêve de trois mois qui s'effondre. Cet homme m'a menti sur toute la ligne : identité, profession, sérieux de la relation. Résultat : premier amour au masculin et un gros chagrin d'amour pendant trois semaines. 
     
  • Très sensibilisée par cette déception, je rencontre un autre homme et je tombe une nouvelle fois amoureuse. Cet homme de 190 cm me prend dans ses bras et je fond littéralement. Tous mes signaux d'alarme sont éteints et je me laisse explorer dans une confiance totale. Nous passons une soirée inoubliable, mais sans pénétration pour le moment. Deux jours plus tard, je constate que j'ai été abusée. Cet homme m'a également trompée sur son identité et sa profession. Après avoir bien joué avec mon corps, il me jette. Et voilà mon deuxième chagrin d'amour.
     
  • Je dois absolument être plus prudente avec mes sentiments. Pour mes deux premières expériences au masculin, je me suis comportée comme une ado rêveuse. Ces deux goujats m'ont au moins donné la possibilité de redescendre de mon petit nuage et de faire face à la réalité des relations. J'avais tendance à m'enflammer beaucoup trop vite et je me brûlais ! Maintenant, je crois avoir trouvé mon équilibre.
     
  • Je croyais qu'à travers diverses aventures coquines j'allais  rencontrer l'homme de ma vie. Or, j'ai constaté que les hommes qui tentent de séduire une femme d'origine transsexuelle ne cherchent qu'à assouvir un fantasme et à découvrir quelque chose de différent. 
     
  • En tant que femme, je suis normalement attirée par les hommes. Mais comme je recherche de la tendresse plutôt que du sexe, je m'abstiens de plus en plus de ces rencontres stériles. 
    Je ne peux renier ma vie d'homme et oublier que j'étais attirée exclusivement par les femmes. La femme, source inépuisable de tendresse. 
    On me qualifiera peut-être de bisexuelle. En fait, je me sens plutôt "double hétéro" avec préférence pour la femme.

 

  • Je souhaite courage et persévérance à toutes les personnes qui vivent ce véritable calvaire que représente un trouble de l'identité de genre. Je souhaite que mon témoignage apporte un soutien aux personnes en difficultés.

Suite : Et maintenant ?

Accueil